Les dames du "Beugnon"

Le hameau resta seigneurie jusqu'à la révolution, mais avec des partages assez cocasses ;
ainsi, en 1589, Antoine, seigneur du Chastenay, avait une moitié du Beugnon, avec la maison seigneuriale, il y installa d'ailleurs sa femme Elisabeth de Loron, à la réputation sulfureuse, l'autre moitié appartenant à sa soeur et ayant en plus le droit de justice.

En 1666, il y a encore un autre partage et le Beugnon échoit à "Dame de Ruyère" mariée à François d'Aullenay. Elle fera parler d'elle en refusant de financer une partie de la reconstruction du pont d'Arcy en ruine et inutilisable, alors que sa famille s'y était engagée. Il faudra attendre 1758 pour sa reconstruction "à la charge des habitants".